XIXe COLLOQUE INTERNATIONAL DE PALÉOGRAPHIE LATINE
Berlin, 16– 19 septembre 2013
Le changement dans les écritures et les manuscrits du Moyen Age et de la Renaissance
(jusqu'à 1550 environ)
Imprimer / télécharger [PDF]  
Retour

Le changement, c'est l'histoire même.

Le changement opère dans tous les domaines de la vie humaine : politique, technique, idéologie, théologie, droit, littérature… Il peut affecter l'individu, le groupe (par exemple une institution) ou une société tout entière. Ses dimensions temporelles sont multiples, depuis la décision immédiate jusqu'aux conséquences de longue durée. Tout changement est un processus : il peut être décrit et expliqué comme le résultat d'une action individuelle aussi bien que comme l'issue de transformations anonymes et collectives.

La paléographie et la codicologie, comme d'autres sciences, ont peu à peu mis au point des concepts et des mots pour analyser le changement dans les écritures et les manuscrits du Moyen Age et de la Renaissance. Certains visent à constituer des modèles explicatifs plus ou moins ambitieux, soit de phénomènes spécifiques soit de tendances plus générales. Bien d'autres sont essentiellement descriptifs, typologiques ou chronologiques, mais ne s'en réfèrent pas moins à des théories implicites (traditionnelles) de l'évolution historique. Toutes ces notions méritent d'être mises à l'épreuve et en question.

Le changement dans les écritures et les manuscrits peut se rapporter à des phénomènes très divers, à différentes échelles (le scribe, le scriptorium, un contexte plus large). Ceux-ci sont largement entremêlés et peuvent être envisagés comme causes ou conséquences l'un de l'autre, par ex. :

  • structure et style des écritures ;
  • aspect visuel et matériel des livres ;
  • organisation sociale et économie de l'écriture et de la production de livres ;
  • matériaux et procédés techniques ;
  • modalités de circulation, conservation et usage de l'écrit.

Le changement dans le contexte spécifique de la paléographie de la fin du Moyen Age et de la Renaissance peut concerner, par ex. les thèmes suivants :

  • changements graphiques et émergence des écrits vernaculaires ;
  • changements graphiques et échanges entre livres, documents et inscriptions ;
  • invention de l'imprimerie et évolution des écritures : lettre manuscrite et caractère typographique ;
  • production du manuscrit, production de l'imprimé : changement et continuité.

Le Bureau du Comité international de paléographie latine invite les chercheurs à lui adresser des propositions de communication (en français, anglais, allemand, italien ou espagnol) pour son XIXe Colloque. Il retiendra de préférence celles qui, au-delà de l'approche descriptive, offriront des réflexions et interprétations originales, par ex. selon les perspectives suivantes :

  • comment repérer le changement ;
  • comment expliquer le changement ;
  • le changement comme tournant historique (périodisation) ;
  • facteurs qui facilitent ou empêchent le changement.

Veuillez adresser votre proposition sous forme de fichier joint portant votre nom et le titre de la proposition (et non comme simple message électronique ; environ 2000-3000 signes, plus un bref résumé français ou anglais), à Denis Muzerelle, secrétaire du CIPL (dm2@palaeographia.org) avant le 15 mars 2014. Merci!

 


Colloques internationaux de paléographie latine
Comité international de paléographie latine